Thursday 11.02.2016 20:30

Solo Solo #9 with Diemo Schwarz, Claude Parle, Tiasci, Paris

Two solo permormances at cozy Tiasci with its delicious indian-inspired buffet and fabulous Ti-Punchs by Pascal Golem.

Diemo Schwarz joue une électronique riche en timbres et textures, explorant différentes collections de sons à l’aide de contrôleurs gestuels, rendant ainsi l’expressivité et physicalité à la performance avec l’instrument numérique. Son utilisation de la synthèse concaténative recompose l’espace des sons et interroge leurs qualités intrinsèques, en les libérant de leur contextes habituels, révélant des richesses insoupçonnés

Claude Parle, accordéon:
“Pas de projet, pas de ligne, pas de direction …
Émettre & modifier
Geste & non geste
Écouter ni ne pas écouter
S’en tenir à la position
Lâcher toute position
Attendre & espérer …”

Tiasci – improvisation libre, musiques traditionnelles
13 rue de l’aqueduc, 75010 Paris, France
20:30, P.A.F. 10€
facebook event

Diemo Schwarz est musicien de musique improvisé, compose pour installations et danse, et est chercheur et développeur à l’Ircam.  Il est membre de l’ONCEIM et joue avec Fréderic Blondy, Fred Marty, Hans Leeuw, Emmanuelle Gibello et collabore avec des artistes comme Franck Leibovici, Sylvie Fleury, Cecile Babiole.

Diemo Schwarz‘s live corpus-based concatenative synthesis permits a new approach to improvisation, where sound from an instrument is recontextualised by the interactive, gesture-controlled software CataRT. The performer re-combines the sounds recorded live from the trumpet into new harmonic, melodic and timbral structures, simultaneously proposing novel combinations and evolutions of the source material.

The metaphor is here an explorative navigation through the ever-changing sonic landscape of the corpus being built-up solely from live recording, where expressivity is re-conquered by the software player using gestural controllers such as a pressure-sensitive xy-pad, accelerometers, and piezo pickups on various surfaces that allow to hit, scratch, and strum the corpus of sound, exploiting all its nuances.
In a poetic manner, the discourse of the instrument player can be resculptured in the instant by the software player, making the unpredictability of the musical material an integral part of the live performance.

Claude Parle né à Sens en 1947 est un musicien décidément et totalement inclassable.

Il commence par des études d’accordéon classique vers sa dixième année, passera de nombreux concours (coupe d’Europe 1965) et finira par obliquer vers le Jazz puis le free Jazz ds les années 68/70 …
Il rencontre et joue avec Don Cherry à Châteauvallon en 1972
Il travaille avec des plasticiens (Biagio Pancino) des poètes et des musiciens
Joue dans de nombreux festivals, ainsi qu’au musée d’Art Moderne (Arc 2)
Participe activement au mythique “Sens music meeting”
Devient danseur et réalise de multiples performances libres avec des amis plasticiens dans des galeries, au saxophone ténor …
Il travaille dans la classe d’électroacoustique de Nanterre et collabore avec le GRM
Il rencontre masaki Iwana en 1995 et devient danseur Buto sous son influence …
Une collaboration commence avec la danse Buto (Masaki Iwana, Atsushi Takenutchi, Toru Iwashita ..)
Fonde un grand ensemble (Claude Parle Large ensemble) improvisé, basé sur les micro tonalités et les micro clusters
Nombreuses collaborations musicales (……..)
Retravaille en tant qu’acteur avec une compagnie Italienne …
développe actuellement une pratique de l’improvisation essentielle qu’il nomme “Musique Directe” basée sur les formes ouvertes et l’écriture instantanée …
Il joue sur un prototype initié par un fabricant Italien qu’il essaie constamment d’améliorer.

http://solosoloimprofree.blogspot.fr/

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.